bains- glace

La Cryothérapie: Efficace pour diminuer et traiter les douleurs/courbatures musculaires après l’entrainement ?

Merci de partager cet article 🙂
Share on Pinterest
Partager avec vos amis










Submit
More share buttons

De nombreux athlètes utilisent la technique d’immersion dans l’eau froide post-entrainement avec la conviction qu'elle contribuera à la récupération musculaire et à améliorer les performances …
Mais est-ce vraiment le cas ?

Bret Contreras, un spécialiste en force & condition physique (2015) a évalué les données actuelles en ce qui concerne l'immersion en eau froide post-entrainement et examiné ses effets physiologiques présentés ci-dessous.

 

Les principales conclusions de cette étude sur la cryothérapie sont :

 

1) L’immersion en eau froide atténue sensiblement les gains à long terme de la masse musculaire et de la force (Roberts et al, 2015)

2) Retarde et/ou supprime l'activité des cellules satellites et des kinases de la voie mTOR pendant la récupération après la séance de musculation (Roberts et al, 2015)

3) l'immersion en eau froide ne semble pas faire plus q’un simple placebo (Broatch et al, 2014)

4) Elle ne semble pas améliorer le sommeil (Robey et al, 2013)

5) Une revue scientifique ne l'a pas approuvé dans le traitement de la douleur musculaire (Bleakley et al, 2012)

6) Une revue scientifique a conclu que l'immersion en eau froide a été bénéfique pour les athlètes d'endurance en terme de récupération, mais pas en force ni en puissance (Chow et al, 2015)
 

——————

En Conclusion :

Les résultats actuels montrent que l'immersion en eau froide ainsi que d'autres stratégies (par exemple, des suppléments d'antioxydants, anti-inflammatoires non stéroïdiens) qui visent à atténuer et améliorer la résilience au stress physiologique associé à l'exercice peut effectivement être contre-productif pour l'adaptation du muscle.

Cette enquête offre la preuve la plus solide à ce jour que la technique d'immersion en eau froide sur une base régulière peut interférer avec les adaptations de l’entrainement.
Aucune étude précédente n'a étudié l'effet de l'immersion en eau froide sur l'hypertrophie musculaire après un entraînement de force.

Ce sont de bonnes nouvelles pour les athlètes d'endurance, mais pas pour les athlètes de force ni de puissance (Chow et al, 2015).
Les autres conclusions de l'examen peut être vues en cliquant sur les liens ci-dessus!

——————-

REFERENCES: 

Bleakley et al. (2012) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22336838
Broatch et al. (2014): http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24674975
Contreras (2015): http://bretcontreras.com/you-got-gurud-postexercise-cold-wa
Roberts et al. (2015):http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1113/JP270570/abstract
Robey et al. (2013) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23377833

Articles Similiares

Anthony Oknaian

Coach sportif à domicile, en salle, en entreprise et en ligne. Diplômé du BPJEPS Agff Force et d’un Deug Staps à Luminy. Passionné par la musculation, la nutrition et tout ce qui concerne la santé et le bien être.